07 83 37 18 35 igossetsophro@gmail.com
Cancer

Cancer

La sophrologie pour mieux vivre le cancer.

Pourquoi pratiquer la sophrologie ?

Pour les patients atteints du cancer, la sophrologie est une aide. Cette démarche d’apprentissage s’inscrit dans un rôle d’accompagnement comme un soin de support dans le parcours de santé et offre l’opportunité de prendre une part active à leur traitement. Elle permet également de mieux accepter la maladie.

La sophrologie est une ressource alternative dont l’objectif est d’allier le corps et l’esprit vers un développement harmonieux de la conscience.

Les techniques de relaxation dynamique proposées permettent d’apaiser et de diminuer les peurs. Elles offrent aux personnes l’opportunité d’agir sur eux-mêmes au moyen d’exercices simples. Elles s’appuient sur la respiration, le ressenti des sensations corporelles et de ses ressources ainsi que la gestion des émotions.

Elle est une aide chez les personnes sous chimiothérapie. En effet, ces traitements s’inscrivent dans la durée et peuvent générer fatigue, anxiété, effets secondaires plus ou moins invalidants qui rythment la vie des malades au point, parfois, de monopoliser toute la place.

La sophrologie permet un recentrage de la personne pour revenir à “ici” et “maintenant” à travers le souffle et les sensations corporelles. C’est en prenant appui sur son corps que la personne malade du cancer va pouvoir se reconstruire en retrouvant confiance en elle-même. La finalité est de reprendre les rênes de sa vie, en faisant face à la maladie, aux traitements et de devenir autonome.

“Il s’agit de se donner les moyens pour agir et ne pas subir”.

Quand pratiquer la sophrologie ?

Les  attentes sont diverses :

  • Diminuer l’anxiété. Celle-ci peut varier selon les jours, suivant les rythmes des différents traitements, Chimiothérapie et Radiothérapie.
  • Améliorer les troubles du sommeil, fréquents.

La sophrologie peut aider à lâcher prise, à tenir à distance les pensées anxiogènes. Elle favorise la relaxation.

  • Réduire les manifestations des effets secondaires des traitements anticancéreux. Fatigue, Perturbation du schéma corporel, Nausées…
  • Mieux gérer le stress et les émotions
  • Accepter le traitement.

“Par exemple, si la nécessité d’un traitement néo-adjuvant (appliqué avant l’intervention chirurgicale) est généralement bien comprise et acceptée, en revanche, l’intérêt de la chimiothérapie, une fois l’opération réalisée peut parfois être mal vécue. Certains patients n’en voient pas toujours l’utilité. Ce qui ne facilite pas l’acceptation du traitement et les effets secondaires sont alors souvent majorés. Dans le cancer, le traitement de chimiothérapie est le plus souvent lourd, long et fatigant”.

La sophrologie va leur permettre de se mettre en situation et d’apprendre à anticiper positivement cette situation anxiogène. Apprendre à reconnaître le stress et les émotions. À les nommer comme la colère, la tristesse…

Se préparer aux examens médicaux. Certaines personnes ont une phobie de l’imagerie par résonance magnétique (IRM, où le lit d’examen est introduit dans un tunnel assez exigu). Mais aussi de la radiothérapie et ont parfois des problèmes pour rester immobiles pendant l’examen.

Autant de situations anxiogènes et sources de stress qui peuvent être améliorées par la sophrologie.  

Du parcours de soin vers le parcours de santé

Relaxation et gestion des émotions

  • Déroulement des séances de sophrologie

Ce parcours en Education Thérapeutique du Patient « Du parcours de soins vers le parcours de santé » donne la possibilité de découvrir les techniques de relaxation dynamique qu’est la sophrologie:

L’objectif et de donner  la possibilité aux patients en quête d’un bien-être et d’un prendre soins de soi, de commencer à ressentir les bienfaits d’un relâchement musculaire par un entrainement de relaxation dynamique animé par le sophrologue.

La pratique des entraînements de relaxation dynamique de la sophrologie peut être utile à tous patients. Dans tous les types de tumeurs et dans toutes les étapes du traitement : radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie (préparation à une intervention), hormonothérapie. Elle peut être pratiquée assis ou debout.

La sophrologue n’intervient jamais en direct lors du traitement de chimiothérapie ou radiothérapie, mais plutôt avant et après. Le seul impératif pour profiter des séances de sophrologie afin d’en espérer un résultat et une transformation est un investissement personnel : se donner du temps, être assidu et s’entraîner régulièrement. Seul chez soi, en répétant les entraînements de relaxation dynamique, de sophrologie ».

  • Retour positif sur les effets de la maladie: le cancer  

Avant tout, il faut rappeler que la sophrologie, comme toutes les techniques psycho-corporelles, vient en complément du traitement et ne le remplace en aucun cas !

L’intérêt des séances de sophrologie auprès de patientes confirme un impact positif sur la fatigue, les nausées et surtout vis-à-vis de l’anxiété et de la qualité de vie.

Pour les patients, la sophrologie est une aide, quel que soit le moment où elle a débuté par rapport à la chimiothérapie. Cette activité leur offre l’opportunité de prendre une part active à leur traitement et de mieux l’accepter.

Fermer le menu
Aenean eget suscipit mi, dolor venenatis neque. ut felis vel,